BUT DE L’ASSOCIATION  

L’Association a pour but la mise en place et la pérennisation d’un système de parrainage de proximité au bénéfice des enfants placés à l’Aide Sociale à l’Enfance dans la Commune de Marseille.

Pourquoi le parrainage d’enfants ?

Parfois confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance dès leur plus jeune âge, une partie des enfants placés en famille d’accueil ou en foyer ne disposent d’aucune relation familiale. Ils seront amenés à changer régulièrement de lieu d’accueil au gré des besoins et des places disponibles sans que leur bien-être et la stabilité nécessaire à leur développement ne soient pris en compte.

Le parrainage de proximité est donc une réponse appropriée pour les enfants délaissés, vivant une réelle situation d’abandon mais qui ne sont pas pour autant adoptables. Les professionnels qui encadrent les enfants ne peuvent pas satisfaire tous leurs besoins de socialisation.

Les enfants parfois maltraités durant leurs parcours à l’Aide Sociale à l’Enfance ont besoin de reprendre confiance en l’adulte afin d’apprendre à lier des liens affectifs. De plus, les enfants placés en institution souffrent d’un manque d’estime de soi qui compromet leur développement : pour eux être parrainé, c’est exister pour quelqu’un, hors de l’institution.Ils ont besoin d’avoir la certitude qu’ils auront toujours quelqu’un sur qui compter, d’où l’usage du terme parrain.

Ainsi, plusieurs études montrent que pour ces enfants, le parrainage crée une continuité de parcours qui est extrêmement précieuse pour leur développement personnel et affectif. Aider ces enfants aujourd’hui c’est leur offrir une chance pour l’avenir et surtout de l’espoir.

En quoi consiste le parrainage ?

Le parrainage permet de construire une relation entre l’enfant et un parrain, éventuellement une famille. C’est un engagement bénévole et durable des parrains qui apportent leur soutien et accompagnent l’enfant dans son évolution personnelle. L’engagement se base sur un esprit de solidarité envers un enfant séparé ou isolé de sa propre famille.

Les échanges entre le parrain et l’enfant sont très importants pour permettre à celui-ci de découvrir un autre mode de vie et de prendre de la distance par rapport à son quotidien parfois difficile. L’attachement entre les deux protagonistes se veut durable, il permet à l’enfant de s’épanouir, grandir et s’enrichir.

L’objectif est d’apporter une présence stable dans la vie de ces enfants subissant des changements permanents afin de leur permettre de développer des liens affectifs solides. Cette relation est désintéressée et sans esprit d’appropriation.

Les parrains et les filleuls déterminent entre eux les termes d’une convention de parrainage adaptée à leur situation. En effet, sous l’égide des professionnels du champ social, ils s’entendent sur la manière dont pourrait se dérouler leur relation.

Le parrain précise les moments qu’il peut accorder à son filleul (vacances, sorties culturelles, activités sportives, etc.) et se met à disposition lors de ces moments libres pour passer du temps avec l’enfant, sans être obligé de se consacrer à lui à plein temps.

 

Études :

https://www.onpe.gouv.fr/system/files/base_documentaire/etude-effets-parrainage-de-proximite-sur-enfant-integrale.pdf

https://www.france-parrainages.org/documents/71

 

BUT DE L’ASSOCIATION  

L’Association a pour but la mise en place et la pérennisation d’un système de parrainage de proximité au bénéfice des enfants placés à l’Aide Sociale à l’Enfance dans la Commune de Marseille.

Pourquoi le parrainage d’enfants ?

Parfois confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance dès leur plus jeune âge, une partie des enfants placés en famille d’accueil ou en foyer ne disposent d’aucune relation familiale. Ils seront amenés à changer régulièrement de lieu d’accueil au gré des besoins et des places disponibles sans que leur bien-être et la stabilité nécessaire à leur développement ne soient pris en compte.

Le parrainage de proximité est donc une réponse appropriée pour les enfants délaissés, vivant une réelle situation d’abandon mais qui ne sont pas pour autant adoptables. Les professionnels qui encadrent les enfants ne peuvent pas satisfaire tous leurs besoins de socialisation.

Les enfants parfois maltraités durant leurs parcours à l’Aide Sociale à l’Enfance ont besoin de reprendre confiance en l’adulte afin d’apprendre à lier des liens affectifs. De plus, les enfants placés en institution souffrent d’un manque d’estime de soi qui compromet leur développement : pour eux être parrainé, c’est exister pour quelqu’un, hors de l’institution.Ils ont besoin d’avoir la certitude qu’ils auront toujours quelqu’un sur qui compter, d’où l’usage du terme parrain.

Ainsi, plusieurs études montrent que pour ces enfants, le parrainage crée une continuité de parcours qui est extrêmement précieuse pour leur développement personnel et affectif. Aider ces enfants aujourd’hui c’est leur offrir une chance pour l’avenir et surtout de l’espoir.

En quoi consiste le parrainage ?

Le parrainage permet de construire une relation entre l’enfant et un parrain, éventuellement une famille. C’est un engagement bénévole et durable des parrains qui apportent leur soutien et accompagnent l’enfant dans son évolution personnelle. L’engagement se base sur un esprit de solidarité envers un enfant séparé ou isolé de sa propre famille.

Les échanges entre le parrain et l’enfant sont très importants pour permettre à celui-ci de découvrir un autre mode de vie et de prendre de la distance par rapport à son quotidien parfois difficile. L’attachement entre les deux protagonistes se veut durable, il permet à l’enfant de s’épanouir, grandir et s’enrichir.

L’objectif est d’apporter une présence stable dans la vie de ces enfants subissant des changements permanents afin de leur permettre de développer des liens affectifs solides. Cette relation est désintéressée et sans esprit d’appropriation.

Les parrains et les filleuls déterminent entre eux les termes d’une convention de parrainage adaptée à leur situation. En effet, sous l’égide des professionnels du champ social, ils s’entendent sur la manière dont pourrait se dérouler leur relation.

Le parrain précise les moments qu’il peut accorder à son filleul (vacances, sorties culturelles, activités sportives, etc.) et se met à disposition lors de ces moments libres pour passer du temps avec l’enfant, sans être obligé de se consacrer à lui à plein temps.

Études :

https://www.onpe.gouv.fr/system/files/base_documentaire/etude-effets-parrainage-de-proximite-sur-enfant-integrale.pdf

http://www.france-parrainages.org/documents/71